les nouvelles

LE MIEL: UN ALIMENT AUX PROPRIETES ANTIOXYDANTES ET ANTICANCEREUSES

 

miel


Après avoir vu les propriétés nutritionnelles, antimicrobiennes et cicatrisantes du miel, aujourd'hui  on va parler de ses propriétés antioxydantes  et antinéoplasiques.

1. Propriétés antioxydantes:

A.  le stress oxydant: 

Le stress oxydant, défini comme le déséquilibre entre la production de radicaux

libres et le système de défense antioxydant, joue un rôle significatif dans l'apparition

de nombreuses maladies.

En effet, l'agression de l'ADN cellulaire par les radicaux libres peut générer des

cancers, des perturbations métaboliques, mais aussi accélérer le vieillissement

tissulaire et cérébral.

B. Mécanisme d'action antioxydante:

Le mécanisme protecteur antioxydant du miel utilise à la fois les enzymes 

tels que la catalase et la peroxydase, les composants phénoliques, les flavonoïdes, les acides

organiques comme l’acide ascorbique et des acides aminés comme la

proline. Toutefois, les composés phénoliques sont les plus importants dans cette activité. 

Les antioxydants sont des substances qui, présentes à faible concentration, sont capables de

supprimer, retarder ou empêcher les processus d’oxydation et ses

conséquences. 

Les sources d’antioxydants sont nombreuses et variées :

extrait d’herbe, de miel, de fruits, de légumes, de thé. Les antioxydants

sont classés en fonction de leurs mécanismes d’action :

- les antioxydants primaires ou antiradicalaires (type I) : leurs actions

reposent sur leurs capacités à inactiver les radicaux libres, car ils

inhibent la propagation des réactions radicalaires en fournissant des

hydrogènes aux radicaux libres présents. Les composés phénoliques

appartiennent à cette classe.

- Les antioxydants secondaires ou préventifs (type II) : ils préviennent

la formation des radicaux libres par différents mécanismes. Certains

chélates les ions métalliques réduisant l’effet pro-oxydants des ions ;

c’est le cas de certains acides organiques et de certaines protéines.

D’autres sont des piégeurs d’oxygène comme par exemple l’acide

ascorbique, les carotènes ou certains systèmes enzymatiques.

NB : Certains composés phénoliques possèdent à la fois les modes

d’action de type I et II.

En règle générale, les miels foncés et les miels ayant une forte teneur en

eau ont une capacité anti-oxydante plus grande que celle des autres

miels. De plus, l’activité anti-oxydante des miels est très variable d’un

miel à un autre, et elle dépend essentiellement de son origine botanique.


C. les flavonoïdes du miel:

Les miels sont riches en flavonoïdes. Ce sont des pigments présents dans les végétaux

 et qui constituent une protection contre les rayons ultra violets et la photo

oxydation. Ils sont aussi protecteurs vis-à-vis des radicaux libres.

Il existe un lien entre la couleur et le pouvoir antioxydant d'un miel: plus ce dernier

est foncé, et plus il contient de pigments protecteurs. 

Les chercheurs ont isolé dans des miels d'Eucalyptus  des flavonoïdes tels

que la myricétine (3,5,7,3',4',5'-hexahydroxyflavone), la tricétine (5,7,3',4',5'pentahydroxyflavone),

la quercétine (3,5,7,3',4'-pentahydroxyflavone), la lutéoline

(5,7,3',4'-tetrahydroxyflavone) et le kaempférol (3,5,7,4'-tetrahydroxyflavone).

Des flavonoïdes plus particuliers que l'on retrouve aussi dans la propolis ont été mis

en évidence dans les miels d'Eucalyptus; il s'agit de la pinobanskine (3,5,7trihydroxyflavanone),

de la pinocembrine (5,7-dihydroxyflavanone), et de la chrysine (5,7-dihydroxyflavone).

Les flavonoïdes contribuent à l'effet antioxydant du miel.


flavonoides

D.  Effet  du miel sur la peroxydation des lipides:

Le miel limite la peroxydation des lipides  et notamment du

LDL cholestérol et donc pourrait jouer un rôle préventif dans la formation des

plaques d'athérome. La quercétine , un f1avonoïde présent dans certains

miels est capable d'inhiber l'oxydation du cholestérol.

Remplacer le sucre blanc par du miel dans son alimentation quotidienne est une

façon simple de consommer davantage d'antioxydants.


2. Effets anti-néoplasiques:

 A. Données scientifiques:

Des chercheurs japonais  se sont intéressés au pouvoir antinéoplasique du miel in vitro et in vivo.

Ils ont cultivé des lignées de cellules tumorales responsables de cancers de la vessie

chez l'Homme mais aussi chez les souris et les ont mis en présence de différentes

dilutions de miel.

 Le miel inhibe in vitro la croissance de ces cellules cancéreuses.

 Le miel semble capable de provoquer l'apoptose des cellules cancéreuses.

Cet effet in vitro est dépendant de la lignée cellulaire et de la concentration en miel.

Les chercheurs ont provoqué chez des rats et des souris des lésions cancéreuses au

niveau de leur vessie.

Les animaux on été divisés en quatre groupes:

• un groupe a reçu du miel dans l'eau de boisson

• un groupe a reçu des injections au niveau de la lésion tumorale de miel à 6%

• un groupe a reçu des injections au niveau de la lésion tumorale de miel à 12%

• le dernier groupe a reçu une injection de solution saline au niveau de la

lésion tumorale

Cette étude in vivo a mis en évidence que le miel ralentit la croissance des tumeurs

chez les animaux ayant reçu du miel comparativement à ceux traités avec la solution

saline.

L'étude conclue que l'administration de miel dilué a un effet inhibiteur sur la

croissance de tumeurs vésicales provoqués chez des rats et des souris; il inhibe aussi

la croissance de certaines lignées cellulaires cancéreuses murines et humaines.

L'étude n'apporte pas d'explication sûre quant à l'effet anti-tumoral du miel;

cependant les chercheurs émettent l'hypothèse suivante: l'acide caféique et ses esters,

les flavonoïdes ainsi que d'autres composants du miel possèderaient un effet

inhibiteur sur les tumeurs.

B. Consommer du miel pour prévenir les cancers:

Le risque de cancers est accru dans une population qui présente un déficit en vitamines,

en oligo-éléments et en certains nutriments indispensables au

métabolisme cellulaire et à la production d’enzymes et d’hormones. Ces

nutriments qui ont une action inhibitrice sur le processus cancérigène se

trouvent pour la plupart dans le miel. On peut notamment citer les

flavonoïdes, qui ont la capacité de ralentir le processus d’évolution des tumeurs.


Le rapport entre les habitudes alimentaires et l'apparition de cancer est aujourd'hui

bien connu. Une alimentation équilibrée en vitamines et minéraux antioxydants

diminue l'incidence du risque de cancer.

Le miel est riche en antioxydants et de ce fait joue un rôle intéressant dans la

prévention du vieillissement cellulaire et des cancers. Ce produit sucré apporte des

polysaccharides, des minéraux, des fibres, des vitamines ... là où le saccharose

n'apporte que des calories vides. 

Remplacer le sucre par le miel au quotidien est une façon simple d'améliorer son alimentation.

Le miel est un aliment à redécouvrir, car si l'on ignore encore beaucoup de ses

propriétés on en sait suffisamment pour comprendre qu'il est bénéfique à la santé.

C. Utilisation du miel chez les patients sous radiothérapie:

Les patients souffrant de cancers doivent parfois subir des séances de radiothérapie et

ce type de traitement entraîne des lésions et des ulcérations très douloureuses.

Lorsque les tumeurs affectent l'appareil digestif haut, les patients souffrent

d'ulcérations du tube digestif. Celles-ci provoquent de douloureuses dysphagies ce

qui rend difficile l'acceptabilité et l'observance du traitement. Ces souffrances ont

aussi une incidence sur leur état général puisqu'ils s'alimentent beaucoup plus

difficilement.

Des chercheurs ont essayé de soulager ces patients avec du miel. 

Leurs résultats sont encourageants : le miel protège les

muqueuses et ainsi la plupart des patients ne développent que des lésions partielles

beaucoup moins douloureuses.

Si  vous avez apprécié le contenu n'hésitez pas à les partager  avec

 vos amis et votre famille. Abonnez  vous à la newsletter pour 

recevoir de nouveaux articles sur la thématique de  santé, nutrition

 et bien être.


Si vous êtes intéressés par les  remèdes naturels , les vertus thérapeutiques des plantes

 et la phytothérapie et vous voulez développer plus vos connaissances dans ce domaine,

 je vous propose ce livre sur les traitements et les remèdes naturels à base de plantes:
  • Vous découvrirez la nature précise et la structure chimique d'une plante. Et comment elles réagissent au corps et aux organes internes
  • Vous découvrirez des remèdes naturels pour traiter toutes sortes de troubles... comme le rhume ou prévenir la grippe.
  • Les compléments les plus importants à base de plantes que vous pouvez ajouter à votre alimentation.
  • Les remèdes naturels pour vous aider à retrouver une peau fraîche et rajeunie!
  • Vous apprendrez les concepts de santé naturelle: L'hydrothérapie, la phytothérapie, Eclectic Médecine et Hygiène Naturelle.



obtenez votre copie



Aucun commentaire