les nouvelles

Alimentation , Nutrition et Santé: des concepts de bases




alimentation et santé

Alimentation, Nutrition et Santé: des concepts

 de bases.

Aujourd’hui, on va traiter la question de  l’impact de la nutrition et l’alimentation sur la santé de l’homme. Mais avant d’entamer ce point, on va définir des concepts importants en relation avec notre thématique.

1.     Qu’est ce qu’un aliment ?

Un aliment est toute substance habituellement ingérée par un être vivant qui lui fournit les matières et l’énergie nécessaire à sa vie et à son développement. Les aliments sont classés par groupes en fonction de leurs principaux constituants, ceux d’un même groupe possèdent des caractéristiques communes ce qui permet de les remplacer l’un par l’autre.  Il existe 7 classes de produits alimentaires :

 Les produits laitiers
 Les viandes, poissons et œufs
  Les légumes et les fruits
Les féculant et produits céréaliers
 Les corps gras
Les produits sucrés
 Les boissons

2    Qu’est ce qu’un nutriment ?


Également qualifiés d'éléments nutritifs, les nutriments sont des molécules organiques ou minérales, simples ou complexes issues de l'alimentation et majoritairement fabriquées par le processus de la digestion, indispensables aux différents besoins physiologiques du corps humains. Ils assurent différentes fonctions à savoir l'apport énergétique, la régulation métabolique ou encore l'entretien tissulaire.  On distingue :
Les macronutriments : protéines, lipides, glucides et certains minéraux qui sont nécessaires  en quantité importante. 
Les micronutriments :  la plupart des minéraux et vitamines  

3.     Qu’est ce qu’un besoin  nutritionnel ?

Les besoins nutritionnels d’un individu correspondent à « la quantité moyenne de nutriments nécessaire quotidiennement pour assurer le développement de l’organisme, le renouvellement des tissus et le maintien d’un bon état de santé physique conforme à ses conditions de vie ».

A ces besoins de base s’ajoutent les besoins supplémentaires nécessaires pendant certaines périodes de la vie caractérisées par des circonstances particulières (effort physique, croissance, grossesse, allaitement, vieillissement) ou encore lors de stress ou certaines pathologies. On distingue deux catégories de besoins : 

Le besoin d’entretien : correspond au besoin nécessaire pour compenser les pertes ou les dépenses de l’organisme suite au renouvellement et la réparation des tissus.
Le besoin de croissance : correspond au besoin nécessaire pour permettre la synthèse de nouveaux tissus.

4.     Qu’est ce qu’un apport nutritionnel conseillé ANC ?

 C’est la quantité d’un nutriment qu’il faudrait apporter pour couvrir les besoins de presque tous les individus d’une population donnée afin de la protéger, dans son ensemble, du risque de carence. On appelle aussi  cette valeurapport de sécurité”.

5    Qu’est ce qu’une balance énergétique ?

       La balance énergétique est la balance entre apports énergétiques et dépenses  énergétiques :
  • Si les apports sont inférieurs aux dépenses, la masse grasse est utilisée pour compenser le manque d’énergie ; il y aura donc perte de poids.
  •  Si les apports sont supérieurs aux dépenses, il y aura synthèse de tissus pour stocker l’énergie non utilisée et donc prise de poids.


6.  Qu’est ce qu’un équilibre alimentaire ?


La bonne santé  et la bonne nutrition de l’homme dépend de l’apport alimentaire régulier 
des différents nutriments qui lui sont nécessaires.

Aucun aliment n'a en lui la totalité des nutriments indispensables à notre organisme,
 et la consommation journalière d'aliments appartenant à différentes catégories assure donc 
une meilleure couverture des besoins nutritionnels.

Aucun aliment n'est interdit, tout est une question de quantités et de fréquence.
Le plus important est d'avoir une alimentation variée en quantités modérées.
 En plus d'une alimentation saine, l'exercice physique est également important.

7.   Les maladies liées à l’alimentation :


Un mauvais comportement alimentaire peut entraîner un affaiblissement de l’immunité, une sensibilité accrue aux maladies, un retard de développement physique et mental et une baisse de productivité.
L’alimentation et la nutrition  participent de façon essentielle au développement et à l’expression clinique des maladies  et qui sont :
 Les maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, athérosclérose  , les accidents vasculaires cérébraux AVC...)
  Les tumeurs malignes
  L’ostéoporose
 Le diabète
  L’hypercholestérolémie.
L’obésité
        On distingue deux grandes catégories de pathologies en relation avec l’alimentation :
  d’une part les troubles provoquées par une déficience et une insuffisance 
d’apport  alimentaire.
 d’autre part, les maladies de surcharge en particulier l’obésité, le diabète,
 l’athérosclérose…etc.


A.     Les maladies métaboliques :


Ce sont des maladies nutritionnelles dont l’alimentation quantitativement
 ou qualitativement mal ajustée peut jouer un rôle plus ou moins important dans leur apparition, 
on distingue :
L’Obésité : lorsqu’ un sujet se trouve en bilan énergétique positif, c'est-à-dire lorsque sa prise 
énergétique est supérieure à la quantité d’énergie qu’il dépense,
 le surplus est mis en réserve sous forme de lipides dans le tissu adipeux.

Le diabète : est définie par l’existence d’une hyperglycémie permanente, 
il s’agit de maladies chronique qui malgré les progrès de son traitement,
 provoque encore souvent des complications notamment vasculaire.

L’athérosclérose artérielle : est une maladie dégénérative des parois des artères liées à des troubles
 du métabolisme des lipides, dont les principaux facteurs sont: génétiques, nutritionnels 
(apport quantitatif et qualitatif de lipides et d’alcool),  l’obésité, la sédentarité, 
le tabac,  l’hypertension artérielle   et le diabète.


B.     Les états de dénutrition :


Ces états sont caractérisés par le fait que les apports alimentaires sont très réduits
 par rapport au niveau habituel et par rapport aux besoins. 
Le poids corporel de l’individu est très inférieur au poids normal, 
le tissu adipeux sous-cutané est très diminué ou quasi inexistant, 
les masses musculaires et la masse protéique totale de l’organisme sont eux aussi très diminué.
La dénutrition peut compliquer l’évolution de nombreuses affections du sujet adulte. 
Elle peut menacer par elle-même le pronostic vital,
 lorsqu’elle est sévère avec épuisement des réserves lipidiques et protéiques.
 L’ensemble des tissus se trouve affecté par l’insuffisance de matériau de synthèse,
 notamment l’intestin grêle (anomalies fonctionnelles de l’épithélium intestinal, atrophie villositaire), 
le pancréas exocrine (insuffisance sécrétoire), la moelle osseuse (anémie, leucopénie).

C.    Les carences en fer


Constitue un problème majeur de santé publique,
 Cette carence est susceptible de perturber de multiples activités métaboliques au niveau de nombreux organes qui serait à l’origine d’une réduction de la capacité physique à l’effort,
 d’une diminution des performances intellectuelles et  d’une moindre résistance aux infections.


D.   Les cancers :

Le rôle d’une alimentation qualitativement et quantitativement altérée dans le développement d’affections tumorales malignes chez l’homme est largement reconnu.

Le Stress oxydatif, déficit de méthylation et déséquilibre de la balance des acides gras poly-insaturés Oméga-3 et Oméga-6 sont autant de situations directement liées à l’alimentation  et la nutrition et contribuant à l’augmentation du risque de développement de cancers.

 La compréhension des mécanismes via lesquels la nutrition influence ces processus devrait sensibiliser les professionnels de la santé et les amener à se soucier de plus près de l’alimentation de leurs patients.

pour télécharger un article qui traite la relation entre l'alimentation et le cancer ainsi que les aliments le plus incriminés dans le  processus de carcinogenèse , cliquez ici  


 En fin :  Dans les années à venir, l’éducation nutritionnelle et la diététique   va sans doute prendre des formes nouvelles.

Les techniques de communications actuelles et futures, l’existence de populations restant a l’écart des progrès globaux de santé, la diversification des choix alimentaires…. Tout ceci concourt à une évolution très rapide des pratiques éducatives en matière de nutrition et santé

pour télécharger  un livre qui traite la relation entre l'alimentation et les pathologies humaines, cliquez ici



Aucun commentaire